Découverte : Nappy Queen & Nappy Kids

Cette année à la Natural Hair Academy, découvrez et redécouvrez la marque Nappy Queen et ses produits d’origine naturelle. De quoi se faire plaisir mais aussi faire plaisir aux enfants avec la gamme Nappy Kids !

Composée majoritairement d’ingrédients naturels (jusqu’à 99%), les produits sont enrichis d’un cocktail d’actifs hydratants, nourrissants et protecteurs comme le beurre de karité, l’huile de jojoba, l’huile de ricin ou encore l’huile d’argan. Ces actifs sont complétés par :

  • Des émollients : à base d’huile de coco et de glycérine, ils permettent d’assouplir et améliorer la pénétration.
  • Des fortifiants naturels : Provitamine B5, amande douce, huile essentielle de petit grain bigaradier et Ylang Ylang. Ils permettent d’assurer la vitalité et la brillance.
  • Des agents conditionnant : Ils sont d’origine végétale et permettent de nettoyer en douceur sans agresser la fibre capillaire.

Cette gamme complète redonne force, vitalité et brillance aux cheveux les plus fragilisés et secs.

Continuer la lecture de « Découverte : Nappy Queen & Nappy Kids »

Nouveauté : Actiforce, la nouvelle gamme d’Activilong

La marque Activilong sera à la Natural Hair Academy  le 10 Juin 2017 au Parc Floral de Paris ! L’occasion est donnée de découvrir sa toute nouvelle gamme ActiForce enrichie en huile de Carapate et de Sapote !

Sans silicone, sans paraben, sans huile minérale ni sulfate, la gamme ACTIFORCE est à 98% d’origine naturelle. En s’inspirant des rites ancestraux de la beauté africaine et caribéenne, Activilong propose une gamme pour redonner force et vitalité aux cheveux fatigués.

Le saviez vous ?

  • L’huile de carapate (Black Castor Oil) est naturellement riche en acides gras essentiels et en vitamines. C’est une source de soin pour les cheveux bouclés, frisés et crépus grâce à ses vertus protectrices, fortifiantes, nourrissantes et revitalisantes.
  • L’huile de Sapote, est extraite du fruit de la plante Pouteria Sapota venu de la Caraibe et d’Amérique centrale.  La sapote est un trésor pour les cheveux crépus grâce à ses vertus nourrissantes, apaisantes, adoucissantes et son action contre la chute des cheveux.

Continuer la lecture de « Nouveauté : Actiforce, la nouvelle gamme d’Activilong »

Hairstyle : optimiser son masque capillaire

Même si nombreuses sont les naturelles qui, par manque de temps, se permettent parfois de sauter l’étape masque, il n’empêche que lorsque nos cheveux ont un coup de mou, il n’y a rien de mieux que la pose d’un masque pour leur redonner un coup de fouet. Hydratant ou protéiné, il faut toujours penser à adapter son masque aux besoins de ses cheveux. Mes cheveux sont très secs et limite cassants, je privilégie donc une formule hydratante. Mes cheveux lorsque je les étire ont du mal à revenir à leur place: je privilégie plutôt les protéines. 

Par Mymou

Porosité et cheveux

Une notion essentielle à prendre en compte lors de la pause de son masque est cette notion de porosité. Oui, si certaines ont déjà eu l’impression que quelque soit le masque ou le soin profond qu’elles réalisaient, leurs cheveux restaient tout autant secs, c’est bien parce que généralement on oublie de la prendre en compte cette dite porosité (je pars du principe que vous avez vérifié la composition de vos produits et que vous vous êtes assurées qu’ils étaient clean).

Continuer la lecture de « Hairstyle : optimiser son masque capillaire »

Diane Audrey Ngako : changing the African Narrative

Accompagnée, de ma génération, soutenue par les anciens, j’aimerais créer le rêve africain.

Diane Audrey, qui es tu ? Parles nous de toi, de ton parcours…

Je suis une femme africaine d’origine camerounaise et de nationalité française. Je viens d’avoir 25 ans et à cette occasion, j’ai choisi d’aller m’installer en Afrique, notamment au Cameroun pour monter mon agence de communication Omenkart et développer le business model de Visiterlafrique.com.
Niveau parcours, scolairement j’ai obtenu un bac STG suivi 5 années plus tard, d’un master II en communication stratégique. J’ai eu à faire des stages dans les 4 coins du monde dont un qui m’a mené à la Banque Mondiale à Washington DC. Professionnellement, j’ai accompagné différents entrepreneurs à développer leurs projets comme Michael Kamdem de Roots Magazine, j’ai été sa rédactrice en chef ou encore Moonlook, le site de vente en ligne d’articles mode inspirés d’Afrique de Nelly Wandji, j’étais sa chargée de communication. Par la suite, en 2014 j’ai intégré en tant que journaliste le Monde où je couvrais des sujets culture ou encore innovation en Afrique. La même année, je lançais mon propre projet, le site « Visiter l’Afrique ». En début 2015, j’ai rejoint le JT Afrique de TV5 où j’officiais les mardis en tant que chroniqueuse.

Continuer la lecture de « Diane Audrey Ngako : changing the African Narrative »

Rencontre : Opal Tometi, cofondatrice de #BlackLivesMatter

Elle est la voix d’une révolte, la voix d’une communauté. Accompagnée d’Alicia Garza et Patrisse Cullors, Opal Tometi est la femme à l’origine du mouvement Black Lives Matter (les vies noires comptent). Avec 173 noirs américains tués en 2016 par la police, #BLM est le fruit d’une souffrance sociale profonde. Ce qui n’était qu’un hashtag il y a deux ans prend aujourd’hui une importance grandissante dans le débat public américain. Rencontre avec la femme derrière l’un des mouvements sociaux les plus significatifs de notre époque.

Comment a commencé le mouvement Black Lives Matter (BLM) ?

BLM a commencé essentiellement après la mort de Trayvon Martin et l’acquittement de son meurtrier, Josh Zimmerman. La communauté était furieuse et blessée, non seulement de voir le meurtrier d’un étudiant s’en sortir mais surtout que le monde entier en soit témoin. Après que le verdict ait été prononcé, de nombreuses personnes ont rapidement réagi en postant sur les réseaux sociaux. Une de ces personnes étant Alicia Garza, co-fondatrice de BLM, elle a posté un statut Facebook qui était en quelque sorte une lettre d’amour à notre communauté « Black people. I love you. I love us. Our lives matter, Black Lives Matter ». Puis Patrisse Cullors, une personne que je ne connaissais pas à l’époque a commenté en dessous #BlackLivesMatter.

Continuer la lecture de « Rencontre : Opal Tometi, cofondatrice de #BlackLivesMatter »

Tête-à-tête avec Laurence Lascari, réalisatrice du film L’ascension

«J’ai voulu inscrire dans l’ADN de la société mes engagements en faveur d’une meilleure représentation de la France cosmopolite d’aujourd’hui»

Qui est Laurence Lascary ?

Je suis une jeune productrice, originaire de Bobigny. J’ai créé la société De l’autre côté du périph’ (DACP) en 2008. Depuis le lancement de DACP, j’ai produit une trentaine de court-métrages, 3 documentaires et un long-métrage.

Comment en êtes-vous venue à créer votre propre société de production ?

J’ai fait coïncider mon désir d’entreprendre avec ma passion pour le cinéma. Plus jeune, je ne connaissais pas bien tous les métiers du cinéma et de l’audiovisuel. Je me suis dirigée vers des études de marketing et de gestion. Et quand j’avais en quelque sorte rempli mon contrat moral vis-à-vis de mes parents, je me suis autorisée à prendre des risques et à aller vers la carrière qui m’attirait. C’est comme ça que j’ai terminé mes études avec un Master II spécialisé dans l’audiovisuel. Ensuite j’ai fait des stages puis décroché mon premier job chez StudioCanal. Je suis également passée par New York où je travaillais pour Unifrance. C’est à New York que j’ai eu le déclic, je n’allais pas attendre 10 ans pour créer ma société. Et je suis rentrée chez moi à Bobigny pour travailler sur mon projet.

Continuer la lecture de « Tête-à-tête avec Laurence Lascari, réalisatrice du film L’ascension »

La Révolution Chocolat

La Révolution Chocolat

Les marques de luxe semblent de plus en plus friandes d’égéries «ethniques» et plus particulièrement de femmes noires. Le luxe repose sur des mécaniques liées au désir, au plaisir, à l’identification, à l’image, à la sérénité et l’élégance. Lupita Nyongo, Kerry Washington, Rihanna ou encore Jourdan Dunn semblent avoir décrypté ces mécaniques. Mais dans quel contexte ? Que se cache-t-il derrière cette présence accrue de femmes noires dans les industries du paraître et plus précisément celles du luxe ?

Mode et haute couture : les jumelles inversées

Difficile de ne pas comparer l’industrie du luxe avec sa grande sœur, celle de la Haute Couture. La plupart des producteurs dans le domaine du luxe sont des labels ou « imprints » de maison de Haute Couture : Chanel, Yves-Saint-Laurent, Dior, pour en citer quelques-unes. Malgré leurs filiations, l’industrie cosmétique semble avoir pris une avance considérable sur celle de la Haute Couture en termes de visibilité pour les minorités. Pourquoi ? Le pouvoir d’achat. Aujourd’hui, les femmes noires consomment 9 fois plus de produits cosmétiques que les femmes caucasiennes avec une enveloppe d’environ 980 euros par an (Source AK-A).

Continuer la lecture de « La Révolution Chocolat »