Hairstyle : optimiser son masque capillaire

Même si nombreuses sont les naturelles qui, par manque de temps, se permettent parfois de sauter l’étape masque, il n’empêche que lorsque nos cheveux ont un coup de mou, il n’y a rien de mieux que la pose d’un masque pour leur redonner un coup de fouet. Hydratant ou protéiné, il faut toujours penser à adapter son masque aux besoins de ses cheveux. Mes cheveux sont très secs et limite cassants, je privilégie donc une formule hydratante. Mes cheveux lorsque je les étire ont du mal à revenir à leur place: je privilégie plutôt les protéines. 

Par Mymou

Porosité et cheveux

Une notion essentielle à prendre en compte lors de la pause de son masque est cette notion de porosité. Oui, si certaines ont déjà eu l’impression que quelque soit le masque ou le soin profond qu’elles réalisaient, leurs cheveux restaient tout autant secs, c’est bien parce que généralement on oublie de la prendre en compte cette dite porosité (je pars du principe que vous avez vérifié la composition de vos produits et que vous vous êtes assurées qu’ils étaient clean).

Continuer la lecture de « Hairstyle : optimiser son masque capillaire »

Diane Audrey Ngako : changing the African Narrative

Accompagnée, de ma génération, soutenue par les anciens, j’aimerais créer le rêve africain.

Diane Audrey, qui es tu ? Parles nous de toi, de ton parcours…

Je suis une femme africaine d’origine camerounaise et de nationalité française. Je viens d’avoir 25 ans et à cette occasion, j’ai choisi d’aller m’installer en Afrique, notamment au Cameroun pour monter mon agence de communication Omenkart et développer le business model de Visiterlafrique.com.
Niveau parcours, scolairement j’ai obtenu un bac STG suivi 5 années plus tard, d’un master II en communication stratégique. J’ai eu à faire des stages dans les 4 coins du monde dont un qui m’a mené à la Banque Mondiale à Washington DC. Professionnellement, j’ai accompagné différents entrepreneurs à développer leurs projets comme Michael Kamdem de Roots Magazine, j’ai été sa rédactrice en chef ou encore Moonlook, le site de vente en ligne d’articles mode inspirés d’Afrique de Nelly Wandji, j’étais sa chargée de communication. Par la suite, en 2014 j’ai intégré en tant que journaliste le Monde où je couvrais des sujets culture ou encore innovation en Afrique. La même année, je lançais mon propre projet, le site « Visiter l’Afrique ». En début 2015, j’ai rejoint le JT Afrique de TV5 où j’officiais les mardis en tant que chroniqueuse.

Continuer la lecture de « Diane Audrey Ngako : changing the African Narrative »

Rencontre : Opal Tometi, cofondatrice de #BlackLivesMatter

Elle est la voix d’une révolte, la voix d’une communauté. Accompagnée d’Alicia Garza et Patrisse Cullors, Opal Tometi est la femme à l’origine du mouvement Black Lives Matter (les vies noires comptent). Avec 173 noirs américains tués en 2016 par la police, #BLM est le fruit d’une souffrance sociale profonde. Ce qui n’était qu’un hashtag il y a deux ans prend aujourd’hui une importance grandissante dans le débat public américain. Rencontre avec la femme derrière l’un des mouvements sociaux les plus significatifs de notre époque.

Comment a commencé le mouvement Black Lives Matter (BLM) ?

BLM a commencé essentiellement après la mort de Trayvon Martin et l’acquittement de son meurtrier, Josh Zimmerman. La communauté était furieuse et blessée, non seulement de voir le meurtrier d’un étudiant s’en sortir mais surtout que le monde entier en soit témoin. Après que le verdict ait été prononcé, de nombreuses personnes ont rapidement réagi en postant sur les réseaux sociaux. Une de ces personnes étant Alicia Garza, co-fondatrice de BLM, elle a posté un statut Facebook qui était en quelque sorte une lettre d’amour à notre communauté « Black people. I love you. I love us. Our lives matter, Black Lives Matter ». Puis Patrisse Cullors, une personne que je ne connaissais pas à l’époque a commenté en dessous #BlackLivesMatter.

Continuer la lecture de « Rencontre : Opal Tometi, cofondatrice de #BlackLivesMatter »